Nous avons 360 invités et aucun membre en ligne

Communiqués
Communiqués

Communiqués (431)

Vous trouverez dans cette rubrique tout les communiqués des groupes ultras français, voire de l'étranger, qui nous sont envoyés, ou que notre équipe a pu récupérer sur le forum.

[Nantes] Réaction au huis-clos contre Guingamp

Écrit par vendredi, 04 avril 2014 22:46

Alors que le FC Nantes est à un moment déterminant de sa course au maintien et que chaque point compte en cette fin de saison, la Ligue de football profesionnel a fait le choix de priver la tribune Loire du match contre l'En avant de Guingamp, le 13 avril prochain, en la sanctionnant d'un huis-clos.

Samedi 5 avril 2014 se déroulera la 24ème journée de championnat de France Amateur de football (groupe C). Celle-ci se verra néanmoins amputée de l'une de ses plus belles affiches.

Au coup d'envoi, la Populaire Sud fait la grève de l'ambiance pendant 5 minutes pour marquer son agacement face à une répression systématique, incompréhensible et injustifiée.

Amis du stade, famille du Gym, si vous vous sentez en sécurité dans le stade, si vous appréciez l'ambiance si particulière qui y règne, si vous considérez que la Populaire Sud est l'âme de l'Allianz Riviera, à 5 minutes précises après le coup d'envoi, levez-vous, appelez-nous et nous cesserons immédiatement la grève pour soutenir notre équipe face au PSG.

A Nice, TOUS ULTRAS.

LA POPULAIRE SUD
HONNEUR-FIDELITE

Bastia 1905 communique concernant le « Uniti »,

À travers son arrêt, nous souhaitons envoyer un signal contre ce glissement que nous constatons, des différentes composantes du Sporting :
- Des dirigeants, pour la suppression unilatérale du « Sò elli », pour ne pas encore avoir attaquer les arrêtés ministériels et préfectoraux interdisant les supporters d'aller à Nice, et d'être complètement invisibles médiatiquement sur les performances et l'état d'esprit de l'équipe.
- Des joueurs, dont l'implication laisse à désirer, ainsi que le défaut d’engagement sur de trop nombreuses rencontres.
- Des supporters blasés, plus avides de consommer un spectacle et/ou de vivre le Sporting (seulement) sur internet, que de jouer son rôle de 12ème homme alors que rien ne leur en empêche.

Pour Bastia 1905, le « Uniti » n’est pas une animation d’avant match ! Il s'agit d'un symbole, et ni plus ni moins de la clé de voute qui a fait la réussite du Sporting de ces trois dernières saisons. Or, lorsqu’une des composantes ne joue pas son rôle ou bien pire encore, que les trois faiblissent, nous ne pouvons plus nous contenter d’animer simplement l'avant match en scandant ce qui devrait être l'âme du Sporting !
C’est la raison pour laquelle nous estimons devoir nous recentrer sur nos fondamentaux qui sont le groupe et sa tribune, et de ne plus jouer la comédie en martelant un slogan galvaudé.

Ceci dit, si nous souhaitons marquer une rupture à travers cette décision, nous poursuivons sans défection notre rôle de 12ème homme, concentré sur notre Tribune Petrignani et invitons à ce que chacune des composantes du Club restent à sa place et se remettent en question. Et c'est ainsi, avec les efforts de chacune et la volonté de retrouver un sens à notre « Uniti », que nous nous féliciterions de renouer à nouveau avec la communion du milieu du terrain.

TURCHINITÀ ETERNA
BASTIA 1905

Arrêté associatif annulant le déplacement des supporters bastiais lors de la rencontre du Samedi 15 Mars SCB/OGCN

Une partie du bureau des Ultras Auxerre a eu la chance et le privilège de pouvoir échanger quelques mots, avant la rencontre face à Dijon avec le président de l'AJA en la personne de Guy Cotret.

 

Lettre ouverte suite au reportage - Supporters, ultras, hooligans : carton rouge à la violence dans le foot - sur TMC

Pétition : Lettre ouverte suite au reportage - Supporters, ultras, hooligans : carton rouge à la violence dans le foot - sur TMC
 

AIDEZ A DEFENDRE L´IMAGE DE NOTRE MOUVEMENT ET SIGNEZ LA PETITION - CLIQUEZ SUR CE LIEN

 

À l'attention : de M.Nonce Paolini, PDG de TF1 et Carole Rousseau, présentatrice de l’émission

Mesdames, Messieurs,

C’est suite à la diffusion du reportage « Supporters, ultras, hooligans : carton rouge à la violence dans le foot » dans l’émission « 90 minutes d’enquêtes » sur la chaîne TMC, mardi 25 février, que nous vous écrivons.

Ce documentaire se propose d’étudier les ressorts de la violence existant dans le monde des supportes en France, et de la politique de « tolérance zéro » qui y a répondu.

A l’opposé du devoir de recherche permanente d’objectivité du journalisme, votre reportage adopte une vision subjective et partiale de la situation étudiée. Il dramatise, surévalue l’importance de la violence au sein du football français. Il semble ainsi nécessaire de rappeler que lors de la saison 2010-2011 les forces de l’ordre ont effectué 914 interpellations lors des 780 matchs organisés pour le compte des championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 et ayant rassemblé un peu plus de 10 millions de personnes (source : Direction Nationale de Lutte contre le Hooliganisme). Cela n’empêche pas le documentaire de parler de violence « omniprésente ». Nous constatons également l’absence de témoignage relativisant la situation catastrophiste que vous vous employez de décrire.

Comment expliquer que vous ne donniez la parole à aucun chercheur, président de club, chargé de la sécurité de club, supporters non violents, personnes pourtant à même de juger de la situation ?
Comment expliquer que votre reportage ne soit qu’une compilation d’images, de violences et de témoignages provocants?
Comment expliquer qu’aucun des problèmes liés à cette politique de tolérance zéro, comme la mise en demeure du Paris-Saint-Germain par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés, ne soit évoquée ? Comment expliquer la présence de vidéos venant de Russie ou d’Allemagne, pour illustrer un reportage censé décrire la situation française ?
Comment expliquer la corrélation faite entre les violences dans le football professionnel et celles, pourtant bien différentes, qui émaillent les championnats amateurs (« Une violence qui déteint même sur le football amateur, supporters qui envahissent les terrains, public qui insulte ou pire qui frappe les arbitres ») ?

Une telle prise de position au sein du débat public contrevient au rôle premier du journaliste qui est de trier, d’analyser et de présenter des éléments d’information dans un souci maximal d’objectivité. Il manque de respect au pluralisme de l’information en offrant une vision biaisée de la situation qu’il prétend exposer.

L’intérêt porté à la violence dans le football et à sa réponse politique n’est pourtant pas dénué de sens. Il paraît d’ailleurs nécessaire d’avoir aujourd’hui un débat apaisé sur les réussites mais aussi les échecs et abus, que vous passez sous silence, de la gestion policière du supporterisme en France. Il est malheureusement évident que votre reportage vise à légitimer cette politique comme cela est explicitement exprimé durant la première minute : « Interpellations des supporters les plus violents même à l’étranger, caméras de surveillance, dissolution de groupes radicaux, depuis quatre ans la politique de tolérance zéro a porté ses fruits ».

La diffusion d’un tel reportage va au-delà d’un simple manque à la déontologie journalistique. Dans sa recherche permanente de sensationnalisme, il nuit sciemment à l’image du football. Il manque profondément de respect aux femmes et aux hommes qui se mobilisent autour du sport le plus populaire de France, qui s’activent chaque jour pour promouvoir son caractère festif et convivial.

C’est pourquoi nous souhaitons engager un dialogue avec vous, en responsabilité, pour recueillir vos explications, prévenir ce type de dérives, réparer ce qui peut l’être. Nous informons de cette démarche le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

En vous remerciant de l'attention que vous porterez à ce courrier, et dans l'attente du dialogue indispensable que nous souhaitons engager avec vous, soyez assuré, Mesdames, Messieurs, de notre parfaite considération.


Cordialement,
Des amateurs et supporters de football.

 

Alors que notre équipe fanion réalise une superbe saison, nous annonçons à tous les Rémois que nous ne ferons pas le déplacement au Parc des Princes le 5 avril.

Bastia 1905 tient à communiquer concernant le déplacement à Nice et dénonce des décisions arbitraires anti-démocratiques. Notre position est claire : nous serons présents samedi !

Le derby contre Nice arrivant à grands pas, Bastia 1905 se penche depuis déjà plusieurs jours sur l’organisation du déplacement. Comme à son habitude, tous les points ont été réfléchis pour ne rien laisser au hasard, et permettre la sécurité de tous.

Cependant, des rumeurs font état d’une possible interdiction préfectorale et ministérielle des bleus sur le continent… Chose qui nous est inconcevable.

En effet des décisions arbitraires anti-démocratiques portant atteinte à la Liberté et aux droits fondamentaux ne peuvent plus continuer de masquer les incompétences des uns et des autres.

Puisqu’aucune explication ou raison ne nous semble valable, avec ou sans l’aval des autorités, NOUS SERONS PRESENTS.

FORZA BASTIA

[Lens] Appel au boycott du déplacement à Metz

Écrit par vendredi, 07 mars 2014 12:08

C'est avec consternation que les associations de supporters lensois ont appris, ce jeudi, la limitation de leur contingent de fans pour le déplacement à Metz par arrêté préfectoral. Parmi les 1100 supporters qui devaient originellement garnir le parcage visiteur du Stade Saint-Symphorien, seuls 400 seraient finalement autorisés à venir soutenir leur club en terre lorraine. 700 personnes devraient donc être laissées sur le carreau.

Afin de ne plus cautionner les atteintes à la liberté de circulation qui frappent les fans de football de manière tout à fait arbitraire,
Afin de ne pas légitimer un "tri sélectif", imposé par cet arrêté à chacune des associations, des heureux élus qui pourront encourager leur équipe,
Afin de ne pas passer sous silence cette interdiction discriminatoire, mentionnée dans l'arrêté, pour tout fan de Lens de porter ses couleurs dans une tribune qui ne serait pas celle allouée au secteur visiteur,
Afin de rappeler que le public lensois se faisait une joie de venir pousser sa formation dans un match dont l'enjeu sportif n'aura échappé à aucun observateur, mais qu'il lui semble difficile d'accepter toutes ces restrictions l'empêchant de vivre librement sa passion,

NOUS, ENSEMBLE DES ASSOCIATIONS DES SUPPORTERS LENSOIS, APPELONS A BOYCOTTER PUREMENT ET SIMPLEMENT CE DÉPLACEMENT.

Si cela est évidemment un véritable crève-cœur pour l'ensemble des associations de fans du Racing, qui aiment à venir animer des tribunes de Ligue 2 souvent bien mornes, il nous semble impensable de devoir "sélectionner", au sein de notre propre famille, ceux qui seraient les "heureux élus" qui pourraient être présents à Metz.

Nous demandons à tous les supporters du Racing d'être solidaires de cette décision, bien qu'elle ait, pour nous, un goût bien amer. Mais nous ne pouvons plus rester de marbre devant tant d'aberrations.
ALLEZ LENS !!!

CTM
(12 Lensois, Red Tigers, Galiboys, KSO, North Devils, Bollaert Boys, Lensois On line..)