Nous avons 151 invités et aucun membre en ligne

Communiqués
Communiqués

Communiqués (430)

Vous trouverez dans cette rubrique tout les communiqués des groupes ultras français, voire de l'étranger, qui nous sont envoyés, ou que notre équipe a pu récupérer sur le forum.

L’absence de nos membres au Stade Louis II pour le match Monaco-Bastia la semaine dernière a été fortement remarquée et critiquée.

Nous tenons donc à expliquer comment cette situation s’est produite.

Depuis quelques mois, le torchon brûle entre les Ultras Monaco et les directeurs de la sécurité de l’AS Monaco, les seuls représentants du club apparemment habilités à nous parler.
Nous avons atteint un cul-de-sac dans les discussions concernant l’organisation des supporters.

La gestion calamiteuse de la billetterie pour le match Monaco-Arsenal où nous retrouverons des anglais de partout et notamment en Pesage est un problème majeur.
Nous avons tout essayé pour nous faire entendre, sans résultat.

Bien au contraire, suite au match festif de coupe à Nîmes, le club a porté plainte contre des membres de notre association en les dénonçant et sélectionnant au hasard.
Et il nous empêche désormais de faire des tifos d’envergure au Stade Louis II.

Malheureusement, Il n’y aucune politique supporter à l’ASM.

Nous n’avions pas prévu de faire grève pour la demi-finale de coupe.
Nous savions à quel point ce match était important et que nous aurions à composer avec la présence de 3'000 supporters bastiais.

Nous avons conviés tous nos sympathisants à venir et même installé nos bâches en tribune, fait une banderole à défaut d’avoir droit à un tifo et nous étions prêts à tout donner pendant 90 minutes.

Seulement, la sécurité de l’AS Monaco a décidé ce soir-là d’exacerber les tensions en venant nous indiquer que nous serions tenus responsables des problèmes créés par des supporters marseillais provocants qui s’étaient infiltrés dans notre tribune lors de Monaco-Marseille.

Voyant que nous sommes les seuls supporters monégasques actifs en tribune toute la saison au Stade Louis II et que la sécurité de l’ASM prévoit de profiter de chaque excuse, aussi minime soit-elle, pour participer à la chasse aux sorcières de la LFP contre les ultras, nous avons préféré ranger notre matériel et partir avant le coup d’envoi.

Bien évidemment, avec du recul, nous nous rendons compte que c’était une erreur de réagir ainsi pour un match aussi important.
Nous aurions dû prendre notre mal en patience encore un peu et assurer au moins notre présence pour cette demi-finale.

Cela peut arriver qu’un entraîneur, un joueur, un arbitre ou un dirigeant de club fasse une erreur. Nous admettons que nous avons fait une erreur sur ce match et nous présentons nos excuses pour cela aux joueurs et à ceux qui se sont sentis lésés par notre absence.

Nous assumons notre part de responsabilité dans la défaite.
Sans doute que le club de Bastia tout entier à pris ce rendez-vous avec plus de sérieux que nous à Monaco.

"Quand les mouettes suivent un chalutier, c’est qu’elles pensent qu’on va leur jeter des sardines. »

[ADAJIS] Communiqué du 3 février 2015

Écrit par jeudi, 05 février 2015 10:49

Vendredi 24 novembre 2014, plus de 1000 supporters du PSG munis de billets valides étaient empêchés, sans aucun fondement légal, d'accéder au stade de France où se déroulait la rencontre RC Lens - PSG.

Nous, Ultras Green, dénonçons la politique tarifaire du CSP Limoges, qui pénalise les classes populaires et empêche de nombreux passionnés de venir à Beaublanc :
- Des abonnements hors de prix (les phases finales des compétitions européennes ne sont pas inclues dans l'abonnement)
- Des places avec un tarif minimum de 40€ pour certains matchs d' Euroleague et de 20€ pour tous les matchs de l'Eurocup.
- Des places debout aussi chères que des places assises en tribune haute.

Nous, Ultras Green militons pour un basket populaire de supporters.

Concernant les Ultras Green, la direction du club, prétextant un « pseudo incident » (un gobelet plastique avec des papelitos ayant atterri dans les loges avec la confusion qui s'en est suivie) a décidé qu'il ne serait plus vendue de places à tarif réduit « supporter » directement à l'association Ultras Green comme c’était le cas depuis 2012. L'association revendant à prix coûtant ces places (tribune 4) aux membres non abonnés des UG.
Cette décision unilatérale et disproportionnée pénalise les plus jeunes et les moins fortunés alors qu'ils n'ont rien à voir avec ce geste isolé et stupide (l'auteur étant exclu de l'association). Ils n'ont plus droit ni au tarif réduit «supporter» ni à des places dans la tribune 4.

Tout le monde conviendra aisément qu'une tribune UG à moitié vide ne garantit en aucun cas que plus aucun «incident» ne puisse arriver en tribune UG ou ailleurs dans Beaublanc et que le huis clos soit évité. Pour mémoire, la bouteille d'eau et le briquet, raisons (entre autres), pour lesquelles Beaublanc est en sursis, ne venaient pas de nos travées.
Nous dénonçons un acharnement injuste et qu'il y ait deux poids deux mesures dans le traitement de ces pseudos incidents (aucune sanction pour la bouteille, le briquet, l'avion sur le parquet, le pétard contre Tel Aviv etc..).

N'exigeons pas des UG une attitude encore plus exemplaire que le reste du public. Nous demandons seulement un traitement juste et proportionné.

Nous, Ultras Green, rappelons que cette saison, par le biais de nos tifos et banderoles (repris dans tous les médias et par le club lui même), par nos encouragements sans faille même lors des déroutes, par nos déplacements en nombre (en France et à l'étranger), par notre comportement exemplaire, par notre ferveur unique en France, nous avons fait honneur à notre club et nos couleurs.

Nous, Ultras Green, malgré cette divergence de vue, nous tenons à saluer et remercier les aides de toutes natures qu'a pu nous apporter le club et nous réaffirmons que nous sommes aujourd'hui comme demain ouvert au dialogue.

Nous n'entendons pas pénaliser notre équipe, totalement étrangère à cette histoire. C'est pourquoi nous continuerons sans cesse, partout et toujours, à la soutenir par nos chants, nos tifos et notre présence à Beaublanc et en déplacement.

NOUS SUPPORTERS ON SERA TOUJOURS LA
Ultras Green Limoges 2012

Le Collectif Red Star Bauer,

suite à une assemblée générale extraordinaire de ses adhérents,

appelle à boycotter la rencontre Red Star-ASSE du mardi 10/02.

Le club n’a jamais eu la volonté de jouer ce match à Bauer. Il n’a pas fait appel de la décision de la FFF et tente de nous faire croire que celle-ci est la seule responsable. Nous ne pouvons pas, en notre âme et conscience, cautionner cette délocalisation voulue et organisée par le club qui en profitera surement pour tester une future délocalisation, la bas ou ailleurs, si l’équipe monte en L2.

Plus que jamais,
Le Red Star C’est Bauer

Pas de déplacement organisé pour le Parc. Alors que les tarifs des billets pour les supporters adverses ont été communiqués, nous avons le regret de vous annoncer que le Malherbe Normandy Kop n'est pas en mesure d'organiser un déplacement au PSG le 14 février.

Lors des 16e de finale de la Coupe de France, notre équipe a su, une nouvelle fois, faire preuve d'abnégation pour venir à bout de l'Olympique lyonnais et continuer l'aventure dans cette compétition qui nous tient tout particuliérement à coeur.

[Tours] Tribune à vendre

Écrit par vendredi, 23 janvier 2015 18:28

Les Turons tenaient à s'expliquer sur a banderole déployéée à Troyes. "Tribune à vendre", drôle de message pour un groupe qui vient à peine de prendre place dans sa nouvelle tribune.

[Monaco] Communiqué Monaco - Guingamp 14/01/2015

Écrit par mercredi, 14 janvier 2015 19:32

HISTORIQUE, on vous annonce que le club a porté plainte contre 4 supporters après le match de Nîmes, belle façon de montrer sa reconnaissance envers notre vingtaine d'années de fidélité.

Bien sûr nous sommes solidaires.

Ce soir c'est sans nous.

Deo Juvante

Nous, supporters Stéphanois présents ce jeudi (11/12/2014) à Kiev, souhaitons apporter quelques précisions par rapport à ce qui a pu être dit dans les médias ces derniers jours.

Depuis plusieurs années, les Préfectures des différents départements français publient régulièrement des arrêtés interdisant aux supporters d'assister aux matchs à l'extérieur de leur équipe.