Nous avons 520 invités et aucun membre en ligne

Qui sommes nous ?

Le mouvement supporter à Lens

Publié dans Le mouvement ultra' en France

 LE MEILLEUR PUBLIC DE FRANCE 

Les supporters lensois sont influencés depuis leur origine par les anglo-saxons : chants courts, fighting spirit, etc... Les plus fervents d'entre eux se rassemblent dans la tribune Nord Tony Marek au sein du "Kop". C'est d'ailleurs l'un des seuls stades de France à disposer d'un Kop aussi puissant vocalement dans une tribune latérale, généralement réservée à un public plus aisé. La presse et la Ligue les considèrent depuis toujours comme les "meilleurs supporters de France" pour leur comportement exemplaire pendant les matches et leur "fair-play". Véritable club à l'anglaise, le Racing Club de Lens dispose également d'un hymne entonné par l'ensemble du public lensois à chaque retour des vestiaires depuis la mort de Pierre Bachelet : "Les Corons" de Pierre Bachelet.


L'APPARITION DU MOUVEMENT ULTRA

La première tentative d'introduire le style ultra date de la fin de la saison 1992/1993. Quatre membres du kop décident de quitter la tribune latérale pour celle située derrière un but, la tribune Tranin. Ils sont fans de la mouvance ultra et veulent l'importer au stade Bollaert. Le groupe prend le nom de Kop Sang et Or (KSO). Faisant tâche dans le paysage supporter lensois, ce groupe se rapproche d'un groupe non-offficiel, les North Warriors (NW) qui se réclame du modèle anglo-saxon et du hooliganisme.

En février 1994, un membre du kop distribue un tract afin de recruter d'autres personnes intéressées par le mouvement ultra. Cette initiative n'est pas vraiment du goût des Supp'r Lens, le groupe officiel qui anime la tribune. Ils ne sont qu'une dizaine à rejoindre l'initiative. Pour beaucoup, ils viennent de la section d'Estaires des Supp'r Lens. Afin d'éviter tout conflit avec le groupe officiel, ils décident de se positionner sur la droite du kop. Lors du déplacement à Paris pour le quart de finale de coupe de France le 23 avril 1994, la première bâche du groupe apparait : Red Tigers. La première saison de ce groupe est marqué par le déplacement à Caen où il accepte dans son bus le Kop Sang et Or et les North Warriors. A l'arrivée à Caen, des incidents éclatent avec les Supp'r Lens puis avec les CRS. En tant qu'organisateur du bus, le groupe est la cible du club, des Supp'r Lens et des autorités. Il se rapproche alors du KSO et des NW. Mais l'entente ne dure pas longtemps.

 Avec les travaux de réfection du stade Bollaert en vue de la coupe du monde 1998, les NW et le KSO sont obligés de revenir dans le kop. Cette migration fait perdre un certain nombre d'adhérents au KSO. Puis le groupe migre en tribune Delcourt quelques années avant de revenir dans le kop. De son côté, les Red Tigers continuent leur bonhomme de chemin même si ils sont une nouvelle fois victime le 13 février 1997. Une bouteille est lancée sur l'arbitre de touche non loin de la bâche Tigers. Aussitôt, le groupe est de nouveau accusé. L'ambiance avec les autres groupes, notamment les Supp'r Lens, est délétère. Le groupe se déplace alors à la droite du kop, quand on le regarde, emplacement où il se situe encore actuellement. Le groupe gagne en importance au fil des années, ce qui lui permet d'organiser des tifos sur l'ensemble de la tribune.

red-tigers

Plus d'infos sur les Red Tigers sur leur site : http://site.tigerslens.com/groupe/historique