Nous avons 123 invités et aucun membre en ligne

[Sochaux] Communiqué des Joyriders Sochaux 1996 24/12/2013

Évaluer cet élément
(0 Votes)

C’est suite aux multiples confusions de ces deux derniers jours via les journaux et les réseaux sociaux que nous, les Joyriders Sochaux 1996, décidons de démentir, puisque étant les principaux acteurs des évènements de samedi dernier.

En effet, avant la rencontre, une soixantaine de supporters sochaliens – tous groupes confondus – se sont rassemblés devant les grilles de l’entrée principale du stade Bonal.
Les consignes étaient claires et en accord avec les forces de l’ordre déjà présentes sur place (et donc au courant de notre action) : le but étant d’exprimer notre mécontentement en stoppant le véhicule des joueurs, sans violence aucune, au rythme de chants et de pétards (la prochaine fois, c’est promis, on apportera de réelles "petites bombes artisanales" pour éviter à l'Est Républicain de faire des erreurs grossières dans ses torchons) afin de leur rappeler la triste réalité actuelle de notre club.
Réclamant d'emblée le dialogue, nous avons récolté uniquement du mépris par le biais d'esquisses de sourire ou d'ignorance la plus totale de l'autre côté des fenêtres du bus.
Ses occupants ne trouvant toujours pas comment venir à notre rencontre, la décompression de la porte du car nous semble alors logique et comme étant la seule solution.
Quiproquo : la maréchaussée précède allègrement et violemment, à l'aide de gaz lacrymogène et autres ustensiles (donc bien avant le pétard au milieu de la foule – on notera ici la seconde erreur de l'Est Républicain daté du 22/12/13) pour laisser place enfin à la sortie tant attendue – et tant relatée ! – d'Hervé Renard et Omar Daf.
En outre, le dialogue fut difficile avec la tension qui animait joueurs, policiers et supporters.
Qu'en est-il "des projectiles et des canettes contre les parois du poids lourd" ? (cf. l'Est Républicain du 23/12/13). Navré de gâcher le côté évènementiel (ou vendeur ?!) de l'action, mais nous n'en avons pas vu la couleur…

Concernant le match : bravo pour la victoire. On regrette cependant le peu de courage durant cette première partie de saison. Mais surtout, "ne prenez pas le raccourci de penser" que celle-ci saura redorer le blason du club auprès de ses plus fidèles supporters !

Côté tribune : quoi de plus normal de laisser notre bloc vide en guise d'illustration de notre mécontentement face aux lourdes et honteuses défaites, tout en notant que nous étions encore présents à Nice il y a une semaine et demie. Nous sommes ce genre de personnes qui "portent le maillot à vie et soutiennent leur équipe jusqu'au bout" (dixit Hervé Renard dans l'Est Républicain du 23/12/13)…
Néanmoins, celui-ci a raison sur un point : il a "eu la chance d'être entraîneur en Angleterre pendant un an. Là-bas", ce genre de situation, "ça ne peut pas arriver". Alors qu'ici, on fait face à l'insolence et à l'irrespect des joueurs, face aux valeurs de notre club.


Bref, tout cela pour dire trois choses :

- Aux joueurs qui se sentent visés par notre écrit et au club : plutôt que de surfer sur la vague de cette victoire anecdotique, cessez de ternir notre blason, respectez les valeurs populaires de notre club et comme on dit "mouillez le maillot !".

- Aux spectateurs de Bonal et à l'opinion publique en général : certes, nous ne sommes pas des exemples de vertu (cf. insultes et sifflement de samedi) mais veillez à ne pas vous laissez influencer par les "on dits" et les propos médiatiques qui sont bien souvent loin de la vérité (preuves à l'appui !) et qui, force est de constater, visent davantage à la manipulation qu'à l'information.

- Aux médias et surtout aux rédacteurs anonymes de l'Est Républicain : quitte à faire ce métier, autant bien le faire…

A noter que toutes réactions qui suivront ce démenti ne seront pas inscrites sous l'égide de l'association Joyriders Sochaux 1996. En somme, toute personne voulant s'exprimer sur ce sujet le fera en son nom propre.

Dernière modification le mardi, 24 décembre 2013 18:47
Benoît Caen

Présent en tribune depuis 1992, membre de la Brigade Vikings (1993-1996) puis du Malherbe Normandy Kop (depuis 96). Photographe du groupe depuis 2008.