Nous avons 292 invités et aucun membre en ligne

[Saint-Étienne] Communiqué des Green Angels ASSE-OM 16/02/2014

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Cher membre du Kop Sud,

Il y a quinze jours lors de la réception de Valenciennes, nous avons préféré ne pas nous rendre au stade pour prendre le temps de réfléchir à quelle suite donner à nos activités. Une première décision déjà très délicate à prendre mais qui était devenue impérative après le refus du club de nous laisser introduire notre bâche à Bordeaux. Une nouvelle étape de franchie dans l'escalade de la répression après le refus d'introduire notre matériel et la multiplication des  interdictions de stade administratives.

La décision la plus facile à prendre a été de retourner au stade dès le match à Toulouse. Depuis 22 ans les rencontres de l'ASSE rythment nos vies et il était impensable pour nous de stopper tout cela. Par contre la question d'animer ou non la tribune est beaucoup plus délicate. Nous nos rendons au stade dans le but de faire vibrer la Sud pour pousser notre équipe à gagner. Le problème que nous rencontrons vient du fait que tous les moyens que nous avions pour le faire (tifos, fumigènes, tambours, sono, mégaphone, drapeaux, banderoles,...) nous sont interdits. Reste alors deux solutions : animer la tribune coûte que coûte sans matériel ou admettre qu'une page se tourne et que nous devons trouver un nouveau modèle de supportérisme. Si nous avions eu le soutien du club et que seules les autorités nous mettaient des bâtons dans les roues, nous aurions opté pour la première option. Malheureusement notre plus gros soucis, c'est la direction du club, qui est moteur de la répression que nous subissons. A partir de là, il devient compliqué de vouloir faire bouger une tribune alors que l'ASSE nous ferme les portes pour le faire.

C'est pour cette raison que nous avons choisi de ne pas réaliser l'animation comme d'ordinaire. Personne ne montera à la grille ce soir, pour lancer les chants. Nous en sommes les premiers frustrés mais aujourd'hui la pression est telle que si quelqu'un montait pour lancer les chants il ne serait pas à l'abri d'une interdiction administrative pour être monté sur la barrière. Aller au stade devient un combat pour entrer ne serai-ce qu'un drapeau ou une écharpe. Dans ces conditions, nous ne pouvons plus assurer une ambiance digne de Geoffroy. Si la volonté du club est d'avoir un stade sans ferveur et sans âme, il sont entrin de prendre les bonnes décisions.

Cela n'empêchera pas que toues les personnes qui ont le groupe dans le coeur vont se regrouper au centre de la tribune. Nous savons très bien que notre amour pour le club et son maillot Vert sont plus forts que leur répression. Malgré le dégoût de voir notre direction nous cracher dessus à chaque sortie médiatique, des chants vont partir du noyau car nous ne nous voyons pas venir au stade juste pour être de simples spectateurs. Toutes les personnes motivées pour encourager l'équipe doivent se tenir au plus près du noyau pour nous aider à trouver un nouveau souffle à notre activité. Ce soir, nous ne vous annonçons pas la fin du groupe mais le début d'une nouvelle ère, la flamme qui nous anime est loin d'être éteinte et le Kop Sud va continuer de vivrer pour Sainté.

Nous tenons une fois de plus à remercier toutes les personnes qui nous ont soutenu et qui continuent de nous faire confiance. Le tournant qui nous attend ce soir est une défi très difficile à relever mais si nous tirons tous dans le même sens nous sommes capables de le faire. Etant donné que nous ne pouvons plus rentrer de bâche, le grillage est désormais vide. Nous vous demandons par respect pour le groupe de le laisser vide et de ne rien y accrocher dessus. Si chacun apporte sa pierre à l'édifice en se rapprochant du noyau et en cherchant à comprendre son fonctionnement, nous pouvons devenir encore plus fort. Cette lettre est également notre dernière feuille de communication, étant donné que nous n'organisons plus l'animation de la Sud de manière organisée, nous n'avons plus de consignes à donner. Les anciens responsables du groupe restent néanmoins disponible pour dialoguer et des membres de la Sud continuerons d'arpenter toutes les tribunes de France et d'Europe pour soutenir notre club.

Longue vie au Kop Sud...

GREEN ANGELS 1992

Dernière modification le dimanche, 16 février 2014 21:53
Benoît Caen

Présent en tribune depuis 1992, membre de la Brigade Vikings (1993-1996) puis du Malherbe Normandy Kop (depuis 96). Photographe du groupe depuis 2008.