Nous avons 413 invités et aucun membre en ligne

ACTUALITES || Nouvelles officielles des groupes

[PSG] le PSG joue au pompier pyromane

Écrit par lundi, 21 octobre 2013 11:48

Paris SG Logo Le 23 octobre prochaine, le Paris Saint-Germain affrontera le RCS Anderlecht en ligue des champions. Les autorité ont déjà, depuis quelques semaines, annoncé un match à très haut risques.

bsn2 Nous Ultras de la Populaire Sud, tenions, à travers ce communiqué, rétablir la vérité sur les faits survenus samedi soir au Stadium.

 

 

En réponse à la censure dont il est victime, le Collectif SOS Ligue 2 a décidé d’attaquer la Ligue de Football Professionnel en justice.

Lors de la reprise du championnat de Ligue 2, le 2 août dernier, le Collectif avait publié une lettre ouverte adressée à Frédéric Thiriez, président de la LFP. Dans celle-ci, le collectif exprimait son désir de dialogue et émettait ses propositions pour la saison à venir. à l’heure actuelle, aucune réponse n’a été reçue. Une semaine après la publication de cette lettre, une circulaire émise par Frédéric Thiriez demandait aux présidents des clubs professionnels d’interdire toute banderole liée aux revendications du Collectif SOS Ligue 2 à l’entrée des stades.

Ces banderoles n’ont pourtant rien d’injurieux ou de diffamatoire. Elles font simplement l’apologie des matches le samedi. Depuis l’émission de cette circulaire, des banderoles comme “le foot le samedi pour des stades en vie” n’entrent plus dans les stades de football. Et si, par chance, des banderoles viennent à rentrer, les clubs s’exposent à des sanctions, comme l’AS Nancy Lorraine et le RC Lens qui ont tout deux écopé d’une amende de 5000€.

Cette censure représentant une atteinte certaine à la liberté d’expression, le Collectif SOS Ligue 2 a décidé de faire valoir les droits les plus élémentaires des supporters. Deux poursuites judiciaires ont été engagées, la première pour annuler administrativement la circulaire, la seconde qui obligera Frédéric Thiriez à justifier sa démarche liberticide devant un tribunal.

sosligue2

 

Le RCK a été au centre des regards dimanche dernier lors du derby tant attendu contre Nantes, mais pas pour les raisons que l'on pouvait imaginer au préalable.

rck

[Montpellier] Mise en sommeil Camarga Unitat

Écrit par samedi, 28 septembre 2013 16:28

camaga unitat Après le match contre Rennes, le groupe Camarga Unitat a décidé de se mettre en sommeil 

[Nancy] Communiqué Saturday FC suite au derby

Écrit par samedi, 28 septembre 2013 16:26

 

saturdayfc

 

Suite au derby Metz-Nancy du 24/09, le groupe Saturday FC a souhaité réagir aux différentes accusations lancées à son encontre

 

[PSG] Communiqué des PSG fans sur la liste noire

Écrit par vendredi, 20 septembre 2013 13:59

 

Paris SG Logo Les fans contestataires du Paris Saint-Germain n´ont pas tardé à réagir à la mise en demeure du PSG par la CNIL, et se félicitent du pas en avant effectué. Ils appellent notamment les autorités et dirigeants à s´asseoir autour d´une table et négocier le retour des fans au Parc des Princes. Voici le communiqué complet :

Paris SG Logo Un début d´espoir pour les fans parisiens ? La commission nationale de l´informatique et des liberté s´est saisi du dossier sur les interdictions abusives de supporters.

 


 La Présidente de la CNIL a adopté le 29 août 2013 une mise en demeure à l’encontre de la société PARIS SAINT-GERMAIN FOOTBALL (PSG). Elle fait suite à une procédure de contrôle qui a été déclenchée après que la CNIL ait reçu de nombreuses plaintes dénonçant la mise en œuvre d’une liste d’exclusion de supporters du PSG. Tout fichier d’exclusion est soumis à son autorisation préalable compte tenu des conséquences qu’il emporte sur les droits et libertés des personnes. Le PSG ne peut donc mettre en œuvre un tel traitement sans y avoir été préalablement autorisé par la CNIL, ce qui n’est pas le cas en l’espèce. La CNIL enjoint également au PSG de cesser de communiquer à PARIS HANDBALL des informations relatives aux personnes exclues dans la sphère du football.

Depuis le mois d'août 2012, l'attention de la CNIL a été appelée par la publication de nombreux articles de presse et par la réception d'une cinquantaine de plaintes, portant sur la mise en œuvre supposée d'une liste d'exclusion de supporters du club de football PSG.

Ces différentes sources reprochaient au PSG d'avoir mis en place cette " liste noire " en dehors du cadre légal prévu à cet effet, à savoir les interdictions de stade décidées par les autorités administratives ou judicaires.

Au mois de novembre 2012, la CNIL a effectué un contrôle dans les locaux de la société PARIS SAINT-GERMAIN FOOTBALL. Ce contrôle a révélé la mise en œuvre de deux systèmes d'exclusion des personnes des rencontres auxquelles l'équipe du PSG participe.

Le premier se fonde sur les interdictions de stade prononcées par les autorités compétentes. Toute personne qui achète un billet se voit refuser l'entrée de l'enceinte sportive si elle est interdite de stade.

Le second est un système d'exclusion des personnes indésirables, considérées par le PSG comme ayant un comportement non conforme aux valeurs du club à l'occasion des rencontres de football ou de handball.

Aucun de ces deux systèmes d'exclusion ne pouvait être légalement mis en œuvre, faute d'avoir été préalablement autorisé par la CNIL. S'agissant particulièrement du second système d'exclusion, non prévu par des dispositions légales, le PSG aurait dû déposer une demande d'autorisation en démontrant notamment que le dispositif se fonde sur des critères déterminés, explicites et légitimes.

L'absence de demande d'autorisation n'a pas permis à la CNIL de s'assurer que ces fichiers respectent les garanties de fond posées par la loi " informatique et libertés ".

Par ailleurs, il s'avère que le PSG communique à la société PARIS HANDBALL la liste des personnes interdites de stade pour les rencontres du PSG football et la liste des personnes " indésirables " afin que PARIS HANDBALL puisse également les exclure des rencontres auxquelles participe son équipe. Cette communication s'opère en dehors de tout cadre légal et sans respecter la confidentialité des données des personnes exclues de la sphère du football.

L'ensemble de ces manquements a conduit la CNIL à mettre en demeure le PSG de procéder aux demandes d'autorisation adéquates afin que puissent être analysées les conditions de mise en œuvre de ces deux listes d'exclusion des personnes. La mise en demeure porte également sur l'obligation pour le PSG de cesser de communiquer à la société PARIS HANDBALL des informations relatives aux interdictions de stade qui concernent le football et aux personnes jugées comme indésirables par le PSG FOOTBALL.

La CNIL a décidé de rendre publique cette mise en demeure en raison de la gravité des manquements constatés et du nombre important de plaintes reçues.

Il convient par ailleurs de rappeler aux organismes, en particulier du secteur sportif, que les traitements d'exclusion sont soumis à l'autorisation préalable de la CNIL et ne peuvent être mis en œuvre que dans le respect des garanties de la loi " informatique et libertés ".

La CNIL rappelle que cette mise en demeure n'est pas une sanction. En effet, aucune suite ne sera donnée à cette procédure si la société PARIS SAINT-GERMAIN FOOTBALL se conforme à la loi dans le délai imparti. Dans ce cas, la clôture de la procédure fera l'objet d'une même publicité.

Source : http://www.cnil.fr/linstitution/actualite/article/article/mise-en-demeure-du-psg-concernant-une-liste-noire-de-supporters/

 

 

unicamox

Suite à l'incident de Niort-Clermont, l'Association Unicamox 79 tient à apporter les précisions suivantes :

Lors de ce match était prévu une action de revendication SOS Ligue 2 pour le retour des matchs de Ligue 2 au samedi.
Nous savons que la LFP demande aux Clubs d'être de plus en plus répressifs contre ces banderoles de contestation. Suite à un dialogue avant le match avec le Responsable Sécurité du Club, il était convenu que le service de sécurité vienne récupérer les banderoles déployées.

Nous avons donc sorti la banderole et les agents de la société prestataire du Club, avec qui les relations sont parfois tendues, sont intervenus de manière "musclée", arrachant une banderole présente à tous les matchs dans le kop et n'ayant aucun caractère revendicatif puisque portant la mention "Niort FC Fans". L'échauffourée dont la presse fait part est partie de cela.

Nous devons bientôt rencontrer, après plusieurs demandes de notre part, le Club des Chamois niortais et la société prestataire du Club.
En espérant pouvoir dialoguer positivement.

Le Bureau Unicamox 79.

 

Incroyable mais vrai.

17 hinchas du groupe ultra´ des Bukaneros ont été sanctionnés de 6000 Euros d´amende pour avoir déployé la voile ci contre lors du match CADIZ - ALGECIRAS.

La voile célèbre les 20 ans d´amitié entre les Brigadas Amarillas de Cadiz et les Bukaneros du Rayo Vallecano... mais il n´a apparemment pas été autorisé par la police...

Les Bukaneros se défendent en annonçant que le club de Cadiz avait bel et bien autorisé le tifo, mais cela n´était apparemment pas suffisant pour les milices de la censure locale.

On se demande bien pourquoi une voile appellant à l´amitié entre 2 villes est sanctionné par une telle amende. Nul besoin d´aller en Corée du Nord ! Si vous voulez ressentir un effet de la dictature nord coréenne, alllez au stade Ramón de Carranza à Cadiz !

Source : http://www.cadizdirecto.com/multados-17-hinchas-con-6-000-euros-cada-uno-por-un-tifo-en-carranza.html