Nous avons 1091 invités et aucun membre en ligne

Tribune Libre

Tribune Libre (5)

[Tribune libre] Jamais remis en question...

Écrit par jeudi, 28 novembre 2013 14:32

 

Cela faitsait longtemps que nous n’avions pas vu de telles retombées médiatiques et politiques pour des incidents entre supporters de football. Ne nous le cachons pas non plus, ce qui est arrivé dimanche en fin d’après midi, à l’Allianz Riviera de Nice est tout de même sérieux, mais ce n’est pas une raison pour bercer dans le sensationnalisme non plus, comme le font (comme d’habitude) certains médias…

Avant de continuer, sachez que nous ne retirerons à aucun moment les responsabilités des supporters présents, dont l’implication n’est pas à nier.

Ceci étant, tentons de renverser le problème, à contre-courant de la pensée actuelle, qui s’en va jusqu’à faire des sondages sur le site de RMC, suite aux propos une nouvelle fois alarmistes du Président de la LFP, Frédéric Thiriez.

La question que l’on se pose de nouveau au vu des réactions médiatiques et politiques, c’est pourquoi, quasiment personne ne se pose la question de l’efficacité du travail des autorités sur ce dossier « supporter » ?

Quand il y a des incidents, si comprendre le fond du problème est l’élément principal à appréhender, il faut aussi réfléchir aux moyens mis en place pour endiguer le « phénomène ».

Si le premier ne semble pas être la priorité des autorités, le second est clairement celui privilégié, au travers d’une répression aveugle et souvent injustifiée…

C’est bien ça la politique des autorités non ? Endiguer les phénomènes de violence de la meilleure des façons ? A ce titre, ils bénéficient d’un arsenal répressif complet, allant des interdictions administratives de stades, aux interdictions de déplacements en passant par les arrêtés ministériels d’interdiction de circulation…Vous reconnaitrez donc que ce sont des moyens très importants (frôlant bien souvent avec le cadre légal), nous sommes d’accord ?

Vous allez donc maintenant nous expliquer pourquoi, avec tout cet arsenal répressif, alors que tout le monde déclare que la situation s’améliore, des évènements comme ceux de dimanche dernier peuvent encore avoir lieu ? Et si seulement c’était le premier ? Mais en 6 mois, comme évènement « grave » nous pouvons dénoter, les incidents du Trocadéro (qui certes dépassent la question supporter), mais aussi les évènements entre lyonnais et marseillais sur une aire d’autoroute, les règlements de compte entre stéphanois et lyonnais et maintenant les faits de l’Allianz Riviera.

Devant cette liste, excusez-nous de devoir remettre en cause la politique adopté par les autorités sur cette question des supporters de football.

Il nous parait inconcevable, que ces mêmes autorités ne puissent être remises en cause devant tant de faits en si peu de temps…Surtout qu’elles s’empressent de crier sur les toits que la situation s’améliore ! Mais sérieusement, où s’améliore-t-elle ? Dans vos chiffres d’IAS pour fumigènes ? Il faudrait être sacrément naïf (ou menteur) pour nous dire que oui…

C’est ça votre efficacité en vu de la préparation à l’Euro 2016 ? Sérieusement ? Arriver à se poser la question d’une interdiction générale des supporters ? C’est ce à quoi pense en tout cas le Président de la Ligue de Football Professionnel, c’est dire ! Et ce monsieur demande à ce que tous les acteurs du football se réunissent pour débattre de la question. Et comme toujours, ils vont débattre d’un sujet sans représentant des premiers concernés. Etonnant non ? Alors certes, il est vrai que les supporters n’ont pas réellement de représentant, permettant de représenter une sorte d’union, ceci étant, de ce débat sont généralement exclus également des spécialistes de la question, à commencer par Nicolas Hourcade ou autre sociologue spécialiste de la question. Ou alors, quand on fait l’effort de les impliquer (livre vert du supporterisme), on jette à la poubelle un projet pourtant novateur et intéressant sur le fond…Autrement dit, ils ne veulent plus et n’en ont d’ailleurs jamais voulu, de dialogue !

Il y a donc bien un « problème supporter », sauf que pour nous celui-ci n’est en rien endigué, encore moins anticipé et surtout incompris.

Rappelons ce qui semble être la logique de toute solution à un problème. Avant de s’attaquer à la forme, ne faut-il pas comprendre le fond ?

Nos autorités marchent complètement à l’envers sur ce sujet, et le pire, c’est qu’elles veulent nous faire croire qu’elles vont dans le bon sens, que seule la répression arrêtera le problème ? Problème qui pour eux n’est pas réellement une question de violence, mais plus de contestation d’un football qu’ils veulent avant tout mercantile…Et pour ça, elles se basent sur des faits tels que celui de dimanche dernier, pour continuer de légitimer une politique répressive absurde aux yeux d’un opinion publique choqué.

Ca a toujours fonctionné comme ça, et tant que personne ne réagira cela continuera…

Sincèrement, quelqu’un peut-il nous prouver que la situation s’améliore ? Et ce depuis plus d’une dizaine d’années ?

Nous ne cesserons de critiquer leur politique tant que celle-ci se basera uniquement sur la répression. Ce n’est pas LA solution ! Et attention, nous ne sommes pas en train de nier et enlever la responsabilité des supporters dans ces évènements, bien au contraire, et d’ailleurs, ne vous en faites pas, côté supporters, les responsabilités et sanctions seront assumées, à partir du moment où celles-ci auront été jugées d’une manière juste et équitable, par contre, de l’autre côté, personne ne se remettra en question…Car personne ne pense à se poser les bonnes questions.

Malheureusement, ils auront beau interdire tout ce qui bouge et tuer toutes les valeurs populaire du football, ils n’arriveront pas à résoudre le problème, car tout simplement, ils ne comprennent pas les rouages et les codes d’un milieu qu’ils veulent à tout prix voir disparaitre.

Devant ce constat, nous demandons la démission de M. Boutonnet au poste de directeur de la DNLH, qui devant, tant de faits à problèmes, ne peut être maintenu à un poste où il est chargé d’assurer le bon déroulement des rencontres en France. Son bilan ne peut être qualifié que d’échec !

Notre recommandation n’a aucun poids et ne représente personne, peu importe, ça nous fait plaisir de le dire, parce que l’on pense sincèrement que cela est vrai et nécessaire pour la survie d’un football populaire ! Mais il n’est pas le seul responsable !

On nous avance la fin du mouvement-ultra dans les mois à venir. Le mouvement périra surement un jour devant tant de répression, mais une chose est sure sa mentalité perdurera, car tous les clubs ne sont pas le PSG, ils n’auront pas les moyens de se séparer de leur base populaire.

 

Une affaire personnelle !

Écrit par samedi, 11 mai 2013 11:20

 

« L’accès au stade Gerland à Lyon, et à ses abords est interdit le dimanche 12 mai de 13h00 à 24h00 aux personnes se prévalant de la qualité de supporters du Paris Saint Germain ou se comportant comme tel, présentes en dehors du cadre du déplacement officiel organisé par le « PSG », et dépourvues d’un billet ouvrant accès la tribune « visiteurs ». Cette interdiction s’étend aux supporters cités supra démunis de billet ou détenteurs d’un billet invalidé par le club. » La suite ici

Pour rappel, un arrêté préfectoral pour une rencontre à l’extérieur du PSG n’a plus rien de nouveau, ni de surprenant, puisque c’est le cas quasiment systématiquement depuis trois ans. Sauf qu’avant celui cité ci-dessus, ils s’étendaient tous « juste » aux personnes démunies de billets pour la rencontre. Comme vous pouvez le lire, pour ce déplacement à Lyon, une nouveauté marquante voit le jour, puisque désormais, tout supporter du PSG qui ne fait pas partie du déplacement officiel du club risque de se voir interdire l’accès au stade. Ce qui signifie en d’autres termes, que n’importe quel supporter du PSG, qu’il soit contestataire ou juste habitant de la région, n’a pas le droit de prendre place au stade Gerland, s’il n’est pas compris dans le secteur visiteur compris à cet effet, et pour lequel l’accès est rendu possible que par le seul déplacement organisé par le club.

Nous serons curieux de voir si cet arrêté demandera aux personnes VIP présentes dans les loges de Gerland et reconnues comme supporter du PSG auront le droit au même sort. Nous en doutons fortement.

Antoine Boutonnet change donc de tactique, et continue sa croisade contre les Ultras de France, pour éradiquer un mouvement qui lui donne des nausées et des sueurs froides, notamment à Paris ! Pourquoi un tel acharnement ? Pourquoi un changement pareil ?


On peut facilement croire que ses derniers échecs l’ont contrarié et il veut à tout prix marquer le coup, pour enfin espérer tenir son coup de filet si important à ses yeux, lui permettant de mettre enfin à mal la contestation parisienne. A Troyes, alors qu’il ne souhaite pas voir les parisiens présents en ville au stade, alors qu’ils sont tous en possession de billets, il se voit contrarié par la volonté du préfet présent, de faire rentrer tout ce monde dans le stade. Avec un dialogue censé et juste, tout le monde ira au stade de l’Aube, dans une belle ambiance et sans aucun problème à signaler, au grand dam d’un M. Boutonnet dégouté, et qui tentera tout pour gagner sa soirée en arrêtant un des leaders présents…2 semaines plus tard, pour le déplacement à Evian, M. Boutonnet impose au club de l’ETG, d’annuler des billets, sur une liste qu’il fournit personnellement au club savoyard. Chose qu’il exécute dans la semaine précédant le match, évidemment, laissant très peu de temps aux supporters pour contre-attaquer. Pensant alors, avoir tué dans l’œuf les motivés, M. Boutonnet se trompe, puisqu’une petite centaine de parisiens, avec des billets valables, réussissent à rentrer au stade, mettant à mal la crédibilité du monsieur. Et ce n’est pas la trentaine de personnes qui s’est vu refuser l’accès au stade alors qu’elles disposaient de billets valides, qui lui permettra de crier victoire, surtout que la moitié de ses personnes n’avaient rien à voir avec la contestation qu’il veut à tout prix éteindre.

barro copie

 

Alors, face à ça, nous attendions sa réponse, la voici, montant d’un cran, et se justifiant d’un risque d’affrontements entre supporters des deux camps ! C’est surtout ce qu’il veut faire croire aux médias et à l’opinion publique ! Il entend alors justifier cette mesure aux yeux de tous ! Et le pire c’est que ça marche, au vu des réactions médiatiques qui découlent de cet injuste arrêté, qui en plus prévoit l’annulation de places pour des supporters parisiens.

On nous vend de la violence à outrance, mais on oubli finalement, que toutes ces mesures sont simplement prises afin de faire taire les supporters contestataires, qui avaient peut-être l’intention de se rendre à Lyon, en dehors du déplacement officiel. Dans leur démarche, il n’y a pourtant rien d’illégal et il n’y a donc aucune raison de leur priver l’accès au stade, sauf que M. Boutonnet ne l’entend pas de cette oreille. Ne sachant plus quoi faire, à la limite de la crise de nerf, voilà qu’il sort sa botte secrète, son arme fatale, celle qui punit une fois de plus TOUT le monde !

Voilà la stratégie de nos autorités publiques en ce qui concerne les matches de football ! Quand on ne sait plus quoi faire, on prend des mesures extraordinaires englobant un maximum de personnes, pour finalement n’en toucher qu’une minorité, qui plus est, une minorité qui ne le mérite pas.

Et le pire dans tout ça, au-delà du fait que les médias acquiescent sans dénoncer, c’est que le Paris Saint Germain Football Club, le club, l’entité, l’institution, ne s’élève pas contre de telles mesures, qui met à mal ses propres supporters, prouvant ainsi sa totale collaboration indigne…

Depuis longtemps, nous avons basculé dans la discrimination évidente envers une catégorie de la population « supporter contestataire du PSG », sans que cela ne choque personne. Il suffit pourtant de lire le courrier d’annulation des billets du club de l’Olympique Lyonnais : « mais votre résidence en région parisienne peut laisser penser que vous supportez plutôt le PSG que l’OL ». Ce n’est pourtant pas dur à traduire…

Une fois de plus, ils sont prêts à tout pour lutter contre les supporters contestataires du PSG, une fois de plus les médias ne les dénoncent pas, une fois de plus, les libertés fondamentales de notre pays sont mises à mal sans que cela ne choque personne.

Mais si Antoine Boutonnet pense que cela sera suffisant pour couper court à cette contestation, il se trompe et continuera de se tromper tant qu’il n’adoptera pas une autre stratégie. En même temps, en est-il capable ? Nous en doutons !


Plutôt que de s’entourer de personnes crédibles et expertes du sujet, celui-ci préfère s’enliser dans sa politique répressive, avec pour objectif, l’Euro 2016 ! Quel bordel en prévision !

Pour terminer cet article, nous mettons un lien vers un article de Nicolas Hourcade, pour une nouvelle fois lire des mots censés et pertinents ! Cliquez ici

Los du match contre Bordeaux, les Magic Fans ont donc décidé de faire grêve afin de montrer leur solidarité avec les GA92.  En effet, le parcage provisoire de la tribune Sud a été fermé par le club suite à quelques incidents lors du derby à Lyon. Unilatéralement donc, on prive l´ensemble des supporters du kop sud de match, pour un incident qui a été perpétré par un groupe limité de personnes, probablement indentifiées depuis. Voici un exemple typique de la "justice du football" français : mettre tout le monde dans le même panier, interdire toute une tribune, alors que poursuivre les personnes inculpées dans l´incident suffirait amplement.

Mais le plus odieux dans cette histoire est peut-être la réaction des médias et des dirigeants face à la grêve décrétée par le Kop Nord, qui rappelons-le est un acte de solidarité, pas un acte de hooliganisme : "ce ne sont pas des supporters" s´écrie le premier, "ils ne sont pas là alors que nous avons besoins d´eux, notre match nul ce soir est en partie leur faute" s´écrie le second. Il est inutitle de donner des noms mais l´idée est là : le Kop Nord devait supporter son équipe et fermer sa gueule. OBEY - supporte ton équipe et tais-toi, même si tes collègues supporters sont interdits de stade et que tu n´es pas d´accord. Sinon tu es un c.....d.

Que peut inspirer chez les supporters stéphanois ce genre de réaction :

1. Tout le bienfondé de leur solidarité.

2. Toute la considération que leur donne leur club et les médias

3. Le poids et la ferveur qu´il dégagent dans leur tribune en temps normal.

Car, aussi triste cela soit-elle, cette grêve du Kop Nord n´était pas celle d´une tribune vide, les occupants étaient tout à fait libres de chanter s´ils le voulaient... Ce ne fût pas le cas. Il y eut des chants, mais peu, ou pas assez, par rapport à la "dose" habituelle fournie à l´équipe les jours de match.

La technique de la tribune vide, c´est au contraire, l´ASSE - sous la pression de la toute puissante LFP - qui l´impose aux supporters. Pourtant, dans ce cas personne n´y voit rien à redire dans les médias. Ironique non ? Donc OUI, on se croirait ces jours-ci dans la fameux film THEY LIVE en 1988, un film hollywoodien dont on vous recommende vivement le visionnage si vous ne s´est pas déjà fait (cela pourrait donner quelques idées à certains pour quelques 2 mats). N´oubliez pas vos lunettes ! Et on ne parle pas des 3D hein !

Il est d´autant plus dingue de tirer à boulets rouges sur les groupes de suporters, puisque les Green Angels ont appelé au peuple vert de supporter leur équipe jusqu´au bout (voir communiqué ici).

Une seule solution, l'interdiction!

Écrit par lundi, 22 avril 2013 10:38

Voilà une rengaine, que les autorités françaises aiment utiliser lors de matches de football censés être classés « à risques ». C’est désormais simple, ils ne se posent même plus la question, ils interdisent toute possibilité de présence de supporters adverses, en utilisant diverses moyens, toujours à la limite de la légalité.

Les exemples sont nombreux, couvre-feu anti parisiens à Arles-Avignon, interdiction réciproque de déplacements des parisiens et marseillais lors des classicos, et plus récemment, interdiction de déplacement aux niçois à Marseille et Ajaccio, de même pour les marseillais et bastiais à Nice.

Des questions se posent donc. Est-ce justifié ? Est-ce efficace ? Nous aimerions bien entendre les responsables à ce sujet, car hormis nous expliquer qu’il y a un potentiel risque de confrontation entre supporters, des contentieux etc, nous avons du mal à comprendre l’intérêt de telles mesures.

Surtout que, dans la majeure partie des cas, les interdictions sont prononcées, quelques jours avant le match, empêchant toute possibilité de faire des recours sur ces arrêtés discutables, prouvant leur manque de justifications.

Mais nous ce qui nous inquiète, c’est que la France a été désigné pays hôte de l’Euro 2016, et l’on remarque que nos autorités sont incapables de traiter le sujet « supporters »…Ils veulent montrer à l’opinion publique et aux autorités européennes qu’ils agissent, mais leurs solutions médiatico-politiques, posent réellement un problème de fond !

En 2016, la France va accueillir 24 délégations, une première pour un Euro. Ces pays seront forcément suivis par leurs supporters, et il semble évident que parmi les 24 pays, des confrontations à risques, il y en aura, plus d’une même, et nous sommes curieux de voir comment les autorités vont réagir face à ce problème.

Une chose est sûre, ils ne pourront pas interdire le déplacement des supporters, à moins de bénéficier d’un arrêté européen de déplacement, ce qui semble assez probable (on sait jamais), ou bien que la France ait décidé de fermer ses frontières et de jouer tous les matches à huis-clos…Réveillons-nous 2 minutes, cela n’arrivera pas, et nous verrons débarquer des foules de supporters pendant les semaines de compétition.

Nos autorités seront-elles prêtes ? Elles, qui sont incapables de gérer des centaines de supporters sur son propre territoire, arriveront-elles à en gérer des milliers sur une durée aussi courte ? Permettez-nous d’en douter, tant leur politique ultra-répressive actuelle est loin d’être judicieuse et juste.


Comment peuvent-ils nous faire croire qu’ils préparent l’Euro en utilisant des mesures qu’ils ne pourront même pas utiliser en 2016 ? Si on veut se préparer à quelque chose, n’est il pas plus logique de la préparer en amont avec des dispositifs que nous pourrons mettre en place le jour J ?

Voilà toute la compétence de nos dirigeants du football et autorités françaises, qui n’anticipent à aucun moment ce qui pourra se passer en 2016.

Plutôt que de comprendre et de discuter avec les principaux concernés, ils préfèrent rester enfermés dans leur politique répressive, pensant être dans le droit chemin.

Sauf que cette politique, nous pouvons facilement la voir comme un geste de faiblesse, pour des autorités qui ne savent comment prendre le soi-disant problème. Preuve de leur incompétence sur le sujet, ils préfèrent couper court à tout, en utilisant des moyens bien souvent illégaux, mais malheureusement protégés par l’avis d’une opinion publique aveuglée par des médias collaborateurs.

L’Euro 2016 risque d’être rock’n roll, quand on voit le retard et l’incompétence dont font preuve les autorités françaises, par rapport à certains modèles voisins, il y a de quoi être inquiet dans les chaumières.

Nous vous l’affirmons, ceux qui sont censés s’occuper du sujet supporters, sont clairement incompétents sur le problème, et n’ont aucune appréhension d’un milieu spécifique régit par des règles précises.

La preuve en est avec l’inutilisation du « Livre vert du supporterisme », rédigé en 2010 de façon collégiale et par des personnes compétentes (Nicolas Hourcade en tête), qui pose un réel débat sur la façon de traiter ce sujet. Sauf qu’il semble aujourd’hui caduc, face aux nombres de mesures répressives constatées, qui vont à l’encontre du sujet de fond de ce « livre ».

Ils sont persuadés que leurs interdictions sont productives, mais ils ne font qu’empirer une situation qui est à deux doigts d’exploser. A force de jouer avec le feu, ils vont finir par se bruler, et nous serons là pour le constater.

Profitez de votre jurisprudence « opinion publique » tant que vous pouvez, tôt ou tard, elle se rendra compte de votre incompétence, et vous en serez les premiers à payer les pots cassés !

Vous pouvez nous interdire de nous déplacer, mais vous ne pourrez jamais nous interdire de vivre notre passion !

Liberté pour les Ultras !

Supporters en lutte pour football populaire!

Écrit par jeudi, 11 avril 2013 12:36

Cette nouvelle rubrique aura pour but de publier des articles relatifs au mouvement supporter, et plus particulièrement « ultra » en dénonçant tous les agissements, dénués de sens, de logique et même de légalité, de la part des instances du football, des autorités françaises, ainsi que des clubs qui collaborent désormais systématiquement avec ces dernières pour mettre des bâtons dans les roues des plus fervents supporters.

Avant de se lancer pleinement dans le vif du sujet, car malheureusement il y a beaucoup à dire, tâchons de faire un petit rappel de ce qu’est notre passion, et pourquoi nous la vivons.

Si pour la majorité, ce discours sera banal, il est néanmoins important de faire les choses dans l’ordre, et débarquer ici, avec un discours offensif, sans comprendre les bases de notre raisonnement, serait fonctionner de la même façon que nos détracteurs nous traitent.

En effet, il existe dans notre pays, des personnes censés être responsable du maintien de la sécurité au sein de nos stades, qui a été défini comme un problème semble t’il majeur de notre société actuelle.

Sauf que le souci, c’est que ceux qui décident de toutes les mesures, n’ont jamais fait l’effort de comprendre la base du mouvement supporter, ses règles, ses codes et ses valeurs…

A partir de constat, comment voulez-vous proposer des choses crédibles et logiques quand on s’attaque à un soi-disant problème, alors qu’on n’en connait rien de A à Z.

Cela semblerait pourtant logique, si on veut un traiter un problème, il faut d’abord commencer par en comprendre le pourquoi, et sans cette analyse au préalable, on réagit de la mauvaise des manières, en proposant des solutions, bien loin de la réalité du terrain.

Ce constat, c’est celui que nous pouvons faire depuis des années, au sein des tribunes françaises et européennes. On met sous responsabilités des personnes extérieures au mouvement supporter, et principalement des personnes issues du cadre policier (Antoine Boutonnet, Directeur de la DNLH, Pascal Garibian, Président de la Commission de Discipline de la LFP), afin de prôner une politique répressive plutôt que compréhensive et pertinente.

Vous l’aurez donc compris, ce soi-disant problème supporter, ne peut être traité selon eux, que d’une manière répressive, et ce dans le but d’arriver à l’Euro 2016 avec des stades lisses et policés, sans bruit, sans ferveur, sans rien du tout en quelque sorte…

Ils veulent faire des supporters, des spectateurs consommateurs, afin dans un premier temps d’éviter les contre-pouvoirs que peuvent représenter les associations de supporters, et ensuite générer encore plus de nouveaux bénéfices….

Cette vision mercantile du football n’est pas la notre, et nous ne cesserons de nous battre ce pourquoi nous nous passionnons, à savoir un football populaire, fervent et émouvant, capable de vous faire passer des moments inoubliables.

Nous sommes des supporters passionnés, par un club de foot, qui représente une ville, une région et par moment un pays. A ses joueurs sur-payés et gâtés, nous lui préférons son histoire, ses couleurs, son blason, son stade et son identité. Une identité, qui s’affirme à chaque fois un peu plus, au moment où nous rentrons dans un stade. Pour elle et pour lui, nous sommes prêts à vibrer, à chanter, à se déplacer, afin de le représenter du mieux que l’on puisse, partout ou celui-ci jouera.

ballon-cuir-calcio

C’est désormais un mode de vie, qui nous anime, une mentalité qui nous caractérise, et c’est bien pour ça que leur répression ne pourra rien face à notre détermination.

Ils veulent éradiquer notre passion, sous prétexte, que celle-ci ne colle pas avec leur vision du football, et pour ça ils sont prêts à tout, quitte à outrepasser, la morale et la légalité. Ils se savent soutenus par une opinion publique qui est incapable de faire la distinction entre le bien et le mal, aveuglés par des médias complices, qui relayent sans vérifier des informations mensongères, mettant à mal la réputation des supporters de football.

Tous autant qu’ils sont se croient forts, et se permettent de prendre des mesures injustes, incohérentes et illogiques, simplement pour se justifier qu’ils réalisent quelque chose.

Mais honnêtement, vous trouvez que la situation est en passe de s’améliorer ? Pire encore, celle-ci ne fait que se dégrader, tant leur mépris est incessant !

Chaque week-end réserve son nouveau lot de surprises, ils font tout pour nous dégouter ! Mais une chose est sure, s’ils ne l’ont pas encore compris, qu’ils le fassent très vite, nous ne lâcherons pas, face à la répression !

Au contraire, cela nous renforce dans notre quête de justice et de vérité, et nous nous battrons jusqu’au bout !

Vous sous-estimez notre passion et notre détermination ! Nous le répétons, c’est un mode de vie et une mentalité unique, reposant sur des valeurs fortes !

Seuls contre tous, nous ne baisserons jamais les bras !

Nous supporters, on sera toujours là !